Pourquoi et comment élever des poules ?

Pourquoi et comment élever des poules ?

 

Coquelet brahma

 

Pourquoi ?

L'élevage de poules offre de nombreux avantages tels qu'avoir des oeufs frais et éventuellement des poulets à manger. Ces deux points vous permettront de boycotter les élevages industriels où les poulets, rappelons-le, ont une vie beaucoup moins agréable que les vôtres dans votre jardin. Si malgré tout vous voulez lutter contre l'élevage intensif mais que vous ne pouvez pas élever de poules chez vous, veillez à bien acheter des oeufs de poules élevées en plein air. Pour ce faire, regardez le code présent sur les oeufs (0 ou 1).

Elles vous permettront également de recycler vos déchets (épluchures de pomme, patates, carottes) et de les transformer en oeufs et en viande, mais également en fumier (à utiliser avec parcimonie, à mélanger avec de la paille ou du compost par exemple, car les fientes de poules sont acides et risquent de brûler les racines des plantes).

Vous pouvez également élever des poules sans aucun but alimentaire ou pour le recyclage de vos déchets, en élevant des races ornementales (Pékin, Brahma, Soie, etc) ou de vieilles races (comme Barbézieux, La Flèche, Houdan qui sont d'ailleurs tout aussi ornementales) pour conserver le patrimoine avicole de votre pays, qui malheureusement a tendance à se perdre au profit de "super-poulets" à croissance plus rapide pour les élevages intensifs mais plus sensibles aux maladies, etc...

Mais surtout, les poules vous apporteront du bonheur de part leur familiarité et leur beauté, surtout si vous souhaitez élever des races ornementales.

 

Poulette pékin noire frisée.

poule pékin noire frisée

 

Comment ?

Vous vous êtes décidés à accueillir des poules chez vous ?

Avant tout, veillez à avoir assez de place. Les poules aiment courir dans les grands espaces, creuser, gratter, prendre des bains de soleil et de poussière... Donc ne les restreignez pas à un petit parc (souvent fournis avec les poulaillers dans les magasins). Un poulailler adapté au nombre de poules qui vous possédez est indispensable. Vous en trouverez dans des magasins de bricolage ou des animaleries. Vous pouvez aussi le fabriquer vous-même en suivant des tutoriels sur le net.

Les poules ne sont pas des animaux solitaires : veillez à en avoir au moins deux, sans quoi elles peuvent déprimer.

Lors de l'acquisition des poules, il faudra les enfermer dans le poulailler pendant quelques temps, puis ensuite les sortir et vérifiez qu'elles ne s'échappent pas.

Les poules demandent à ce qu'on s'en occupe très souvent. En effet, il vous faudra nettoyer leur poulailler, leurs nichoirs, changer la paille, ramasser les oeufs, les fermer le soir... Vous devrez éventuellement les soigner en cas de maladie (traitement, isolement...). C'est une contrainte qu'il faut prendre très au sérieux.

Les poules se nourrissent de grains de blé, maïs, orge, granulés spéciaux vendus dans les magasins, croquette pour chats, coquilles d'huitre broyées (apporte du calcaire pour les oeufs) en plus des déchets que vous leurs apporterez et de ce qu'elles iront chercher dans les champs.

 

Coquelet Houdan.

Coquelet houdan

 

Vous pouvez leur laissez en libre service, mais il vaut mieux que ce soit vous qui le leur donniez : elles seront plus familières, et cela vous permettra également de voir s'il n'y a pas un quelconque problème.

Pensez également à leur fournir un abreuvoir de volume adapté au nombre de poules dont vous disposez, et vérifiez régulièrement qu'il soit toujours plein, qu'il n'y ait pas de saletées dedans, et que l'eau ne soit pas gelée en hiver.

Réfléchissez bien avant de prendre un coq dans votre basse-cour. Passé un an, les coqs peuvent devenir agressifs envers tout ceux qui tenteraient de s'approcher de lui ou de ses poules. Un coq trop gros abîme le dos des petites poules (type Bantam de Pékin, Serama...). Enfin, lorsque vous vous décider à laisser couver une poule, sachez qu'il y a autant de chance d'obtenir une poule ou un coq à l'éclosion (à moins que vous ne songiez à faire consommation de vos coquelets) Mais un coq peut aussi être très gentil, tout dépend de comment on l'a éduqué : un coq que l'on porte et caresse depuis qu'il est poussin sera totalement familier avec vous. C'est le cas d'un de nos coqs pékins, qui ne nous a quasiment jamais piqué par aggressivité et qui se laisse porter très facilement. La race joue aussi dans le caractère, on ne prend pas 2 coqs Pékin, qui sont naturellement assez actifs et agressifs, pour 6 poules, en revanche c'est possible avec des races plus calmes comme les Brahma ou les Orpingtons. Les coqs ayant été élevés ensembles sont moins agressifs les uns envers les autres.

 

Coquelets se battant.

Combat coq

 

×