Comment aménager son terrarium à phasmes ?

Comment aménager son terrarium à phasmes ?

 

Tout d'abord, quelques généralités sur l'élevage des phasmes...

 

Les phasmes sont des insectes dont l'élevage est réputé comme particulièrement facile (les élèves de primaire réalisent souvent un cycle sur l'année scolaire), mais ce sont avant tout des êtres vivants et il ne faut pas négliger les soins qu'ils nécessitent.

Avant tout, pour un novice, il convient de commencer par une espèce facile d'élevage (toutes ne le sont pas). On cite souvent les incontournables Carausius morosus et Medauroidea extradentata, mais de nombreux autres phasmes moins connus s'élèvent sans poser trop de soucis : Sipyloidea sipylus, Aretaon asperrimus, Extatosoma tiaratum, Eurycantha calcarata... pour débuter, il faut une espèce robuste qui supporte assez bien les basses températures (les débutants n'ont pas forcément tout l'arsenal de câbles chauffants, plaques chauffantes et lampes chauffantes qu'ont les éleveurs plus chevronnés) et les écarts d'hygrométrie.

Les phasmes sont des insectes strictement phytophages et il convient de leur donner de la nourriture adaptée : les phasmes viennent généralement des zones tropicales où ils se nourrissent de diverses plantes auxquelles nous n'avons bien évidemment pas accès, mais on peut satisfaire leur appétit en leur proposant des plantes de substitution qui poussent sous nos latitudes. La plupart des phasmes acceptent la ronce ainsi que de nombreuses autres essences que l'on peut facilement trouver, mais certains sont plus spécifiques et préfèrent des plantes moins communes ; renseignez-vous sur les fiches d'élevage que vous pouvez trouver un peu partout sur le net. La nourriture doit être changée périodiquement, minimum une fois toutes les semaines : assurez-vous alors d'avoir des plantes nourricières fraîches et non polluées, et de pouvoir trouver quelqu'un pour s'en occuper si vous souhaitez partir en vacances.

Les espèces de phasmes que l'on trouve en élevage sont le plus souvent des espèces tropicales, qui nécessitent donc qu'on recrée artificiellement leurs conditions de vie dans un terrarium. Les phasmes n'apprécient pas le froid : les espèces les plus robustes citées plus haut peuvent toutefois s'élever à la température d'une maison, c'est à dire entre 17 et 20°C (minimum 15 °C), mais l'idéal est pour la plupart des espèces grosso modo 25°C. Si en hiver vous pouvez placer votre terrarium à côté d'un radiateur, n'hésitez pas ! L'hygrométrie est également extrêmement importante. Si pour les espèces robustes quelques pulvérisations matin et soir suffisent à les satisfaire, mais il est préférable (et indispensable pour les espèces plus délicates) de faire l'acquisition d'un hygromètre afin de respecter la bonne humidité. Sachez aussi que les phasmes pondent des oeufs. Pour les faire incuber, on utilisera les mêmes paramètres d'élevage des adultes : on les placera dans une petite boîte remplie de sopalin, sable, ou mieux encore vermiculite à une température supérieure à 20°C (pour les espèces faciles d'élevage) et que l'on humidifiera régulièrement (attention aux moisissures !).

Et enfin, le terrarium ! Vous pouvez utiliser n'importe quel récipient lumineux et surtout suffisemment vaste et spacieux. Si les jeunes individus peuvent être momentanément élevés dans des bocaux en verre avec du gaze sur l'ouverture, il est infiniment préférable de leur offrir un terrarium digne de ce nom, avec une hauteur suffisante pour permettre la mue imaginale des individus adultes. On donne généralement comme ordre d'idée une hauteur égale à trois fois la taille de la femelle adulte : une pour l'exuvie suspendue, une pour le phasme devenu adulte, ainsi qu'une marge de sécurité. Pour accueillir des phasmes, vous pouvez bien évidemment utiliser des terrariums issus du commerce, mais vous pouvez intelligemment recycler un aquarium comme cela vous est présenté ci-dessous !

 

1) Tout d'abord, le matériel indispensable pour l'élevage de phasmes : Un terrarium/aquarium, un vaporisateur, un sécateur, des ciseaux, de la moustiquaire, thermomètre/hygromètre, un bocal rempli d'eau, du sopalin, des branches de plantes nouricières en abondance, et bien sûr... des phasmes !

 

Dsc9157

 

2) Ensuite, enlevez le cadre de votre aquarium, et découpez un morceau de moustiquaire légèrement plus grand que celui-ci. Si vous n'avez pas de moustiquaire, vous pouvez à défaut utiliser un tissu aux mailles assez épaisses, mais bien sûr la luminosité sera moins importante, ainsi que l'aération.

 

Dsc9146


Vous obtiendrez quelque chose comme ceci :

 

Comment aménager son terrarium ?

 

3) Cela fait, mettez le morceau de moustiquaire et le cadre de l'aquarium de côté. Ils serviront plus tard.

4) Ensuite, retournez votre future maison à phasmes de manière à ce que le côté le plus long soit à la verticale (les phasmes sont des insectes qui aiment la hauteur) et disposez 2 ou 3 feuilles de sopalin au fond qui serviront à receuillir les déjections ainsi que les débris divers tels que feuilles et branches mortes.

 

Comment aménager son terrarium

 

5) Puis, mettez votre pot d'eau au fond du terrarium et immergez la tige de vos plantes nourricières, dont vous aurez éventuellement oté les feuilles déjà fanées ainsi que les bestioles qui pourraient s'en prendre à vos phasmes.

 

comment aménager son terrarium

Attention très important : il est nécéssaire de boucher votre pot d'eau avec une boulette de sopalain, sans quoi vos phasmes pourraient s'y noyer !

Cela reste très rare, car les phasmes n'apprécient pas les recoins, mais c'est une précaution à prendre, surtout avec les jeunes individus ou les petites espèces.

 

Phasme noyade

 

6) Et ne pas oublier les phasmes ! Déposez-les délicatement sur les branchages. Par la même occasion, vous en profiterez pour mettre votre thermomètre/hygromètre qui vous permettra de vérifier si vos paramètres d'élevages sont les bons.

 

phasme terrarium

 

7) Il ne vous reste plus qu'à coincez votre moustiquaire entre les bords de votre aquarium et le cadre, éventuellement à pulvériser avec votre brumisateur, et à installer le tout dans une pièce lumineuse à 20 °C !

 

Terrarium à phasmes

 

N-B : Vous pouvez aussi utilisez des garde-manger (uniquement pour les espèces ne demandant pas une hygrométrie trop importante) ou des terrariums du commerce. Le concept reste le même, mais on a pas à découper de moustiquaire.

 

Garde-manger phasme Exo terra phasme