Euroleon nostras

La larve de Fourmilion - Euroleon nostras

Fourmilion larve

 

Biologie, moeurs, aspect, etc : Le Fourmilion (Euroleon nostras) est un insecte Névroptère de 5-6 cm de longueur, ressemblant à une Libellule. On le différencie de cette dernière par le fait que le Fourmilion possède des antennes aux bouts renflés.

Comme tous Névroptères le Fourmilion possède une larve. A quoi ressemble cette larve ? La larve de notre cher Euroleon nostras est d'une affreuseté digne de la larve de Dytique. Elle possède en effet une tête aplatie hideuse, qui paraît ne pas avoir d'yeux, et armée de deux longs crochets pourvus de petites dents. Cette tête est montée sur le thorax qui supporte les six pattes, et ce thorax est lui-même rattaché à un abdomen énorme, proportionellement supérieur en volume à celui d'un Américain obèse qui passerait tout son temps chez McDonald, KFC et Pizza Hut. Le corps de la larve (quand il n'est pas recouvert de poussière) est de couleur beige-jaune (un peu rosâtre pour certains), ponctué de petits points noirs et couverts de petits poils raides qui lui donnent un aspect hirsute. La bestiole mesure environ 2 cm.

 

Petit frère et grand frère.

Euroleon nostras

 

La larve se déplace grâce à ses deux paires de pattes médianes et postérieures. Les médianes sont longues et servent de rames. Elles sont bien visibles. Les postérieures sont cachées sous le volumineux abdomen. En poussant ses pattes vers l'avant le monstre recule de manière saccadée à une vitesse, qui, pour de si petites pattes et un si gros corps, est étonnante.

 

Larve mise sur le dos.

Fourmi lion

 

Cette larve a la particularité de creuser dans le sable/la terre sableuse (à l'abri de la pluie pour ne pas qu'ils soient détruits) de petits trous coniques pouvant atteindre 6 cm de diamètre, dans lesquels elle se tapit au fond. La fonction de ces trous ? Faire tomber les petits insectes dont la larve fait son ordinaire. En effet le trou agit comme un entonnoir : dès qu'une proie se présente à son bord, le sable s'écroule sous elle et le malheureux glisse misérablement au fond. Là, il se fait happer par les énormes mandibules de la larve qui l'entraîne sous terre. Une fois cela fait, par le biais de ses crochets plantés dans le corps de la proie, elle va lui injecter un venin qui va dissoudre ses organes internes. Elle aspirera ensuite le contenu et rejettera enfin la dépouille vide de la victime hors de son trou.

 

Trou de la larve de Fourmilion.

Trou de fourmilion

 

Il arrive souvent que la proie ne soit pas attrappée tout de suite et qu'elle tente de remonter. Pour la faire redescendre la larve projette du sable vers elle en agitant sa tête qui fait alors office de pelle, comme sur la photo ci-dessous.

 

En pleine action...

larve fourmilion

 

Cette machiavélique bestiole capture et dévore tout ce qui est suffisemment petit pour tomber au fond de son trou. Au régime : Fourmis, Araignées type "Araignées-loup" et Araignées sauteuses, Coléoptères divers tels des Coccinelles, Carabes, Gendarmes, Perce-oreilles, Cloportes, et plein d'autres petits Arthropodes.

 

Antlion larvae

 

La larve construit son trou dans les endroits sablonneux, chaud, ensoleillé et à l'abri de la pluie, c'est à dire là même où a été pondu l'oeuf duquel elle est sortie. Les larves habitent en colonies d'une dizaines de trous de différentes tailles selon le stade de leur habitant.

Pour garder de sa totale efficacité le trou est entretenu chaque nuit. La larve va effectuer une sorte de spirale dans son trou et va mettre en mouvement sa tête pour donner forme à l'entonnoir et pour y déloger tous les graviers trop gros. Le lendemain le piège sera tout beau, tout neuf, tout propre, prêt à capturer de nouvelles victimes !

Mais un beau jour la larve va cesser de dévorer les pauvres bestioles qui vont tomber au fond de son trou et va former un cocon sphérique autour d'elle. Et un autre beau jour en sortira un élégant Fourmilion adulte qui après quelques heures de séchage s'envolera pour une nouvelle vie.

 

Enervée à l'aide une brindille, la larve sort sa tête de son trou.

Larve de fourmilion

 

Elevage : Le maintien en captivité des larves de Fourmilion ne nécéssite pas de matériel extraordinaire. Il vous faudra :

- Du sable. (plutôt fin et non traité, bien sûr)

- Un récipient d'environ 10 cm de hauteur.

Il vous faudra simplement verser le sable dans le récipient de manière à ce qu'il y ait au moins 7-8 cm de hauteur de sable, et y insérer vos larves. Vous pouvez également faire des récipients individuels : des gobelets en plastiques conviennent très bien avec bien évidemment une seule larve par gobelet.

Veillez à ce que chaque larve ait suffisemment d'espace vital pour faire son trou sans "gêner" les autres (et vice versa évidemment).

Pour la nourriture, vous pouvez leur donnez n'importe quoi qui ne soit pas trop gros. Des Fourmis, Mouches, Cloportes conviennent très bien. Un de ces insectes toutes les semaines par larve convient largement.

Larve de fourmi-lion dévorant une fourmi.

Vampire 1

×