Créer un site internet

Nepa cinerea

La Nèpe - Nepa cinerea

Nepe

 

Biologie, moeurs, aspect, etc... : La nèpe (Nepa cinerea ou Nepa rubra) est encore une de ces bestioles aquatiques. Elle appartient à la famille des Hémiptères, plus précisément des Nepidés. Il n'y a en France que deux représentantes des Népidés : la nèpe et sa cousine la ranatre. Dans cet article c'est bien évidemment la nèpe qui nous intérresse.

 

Fin de mue imaginale d'une Nèpe.

Mue nepe

 

Il s'agit d'un insecte bien étrange de part sa morphologie : la nèpe possède un corps grossièrement en forme de losange, très plat, de couleur généralement brun foncé, mais pouvant être plus claire (beige), notamment chez les juvéniles. Le corps prend appui sur quatres pattes postérieures et médianes assez frêles. La nèpe est armée à l'avant du corps de deux robustes pattes antérieures de type ravisseuse. La tête est engoncée entre ces deux grandes pinces et est de ce fait assez petite, ce qui n'empêche pas la nèpe d'avoir une très bonne vison grâce à ses gros yeux globuleux, ainsi qu'une solide trompe (rostre). L'insecte possède une sorte de tube au bout de son abdomen, faisant penser à un dard (d'où son surnom de "scorpion d'eau", qu'elle partage avec la ranatre), mais qui est en fait un tube respiratoire permettant à l'insecte de respirer alors qu'il est immergé : il s'agit ni plus ni moins qu'un simple tuba.

La nèpe mesure plus ou moins 2 cm, tube respiratoire et pattes antérieures non compris. Les juvéniles ressemblent aux adultes, à la seule différence qu'ils sont plus trapus et que leur tube respiratoire n'est pas encore bien formé.

 

Jeune nèpe se délectant d'un cloporte d'eau.

Jeune nepe

 

La nèpe peut se rencontrer dans de nombreux points d'eau stagnante, tels les mares ou les étangs. Elle apprécie se poster le long des berges, à demi enfouie dans la vase, parfaitement immobile. Il s'agit d'un insecte très placide, ne se déplaçant que très peu et quand elle le fait, très lentement. La nèpe sait nager, mais toutefois très médiocrement et assez lentement en agitant d'une manière assez maladroite ses quatres pattes postérieures.

 

Nèpe adulte.

Nepa cinerea

 

La morphologie et la couleur de la bestiole la fait ressembler à une feuille morte, ce qui est bien pratique pour échapper au regard des prédateurs... ou des proies. Car comme la plupart des Hémiptères aquatiques, l'insecte en question est un prédateur vorace. C'est là qu'interviennnent les pattes antérieures : il s'agit de pattes dites ravisseuses, c'est à dire spécialisées dans la captures des proies : lorsqu'une bestiole passe à sa portée, la nèpe referme ses bras sur la victime. Dès que celle-ci est prise dans l'étau, pour elle tout est perdu. La nèpe lui applique son rostre dans le corps et lui injecte un venin dissolvant. Elle n'aura plus qu'à aspirer le contenu ainsi liquéfié.

 

Nèpe adulte dévorant un criquet tombé à l'eau.

Nepa rubra

 

Dans la nature la bête se cache à l'affût soit enfouie dans la vase près de la rive en laissant dépasser son tube respiratoire hors de l'eau, soit dissimulée parmi les plantes aquatiques ou autres débris végétaux. Dans les deux cas elle laisse ses pattes antérieures largement écartées pour apréhender n'importe quelle petite bestiole qui aurait le malheur de passer près d'elle. Comme dit plus haut, la nèpe voit très bien grâce à ses yeux volumineux et proéminants.

La nèpe est un prédateur opportunniste qui appréhende n'importe quel animal aquatique de taille raisonnable : cloportes d'eau, vers de vase, larves en tous genre, petits têtards, etc... occasionellement elle peut aussi s'en prendre à des insectes tombés à l'eau, mais cela reste plus rare.

 

La nèpe passe facilement inaperçue au milieu de débris végétaux aquatiques.

Nepa rubra 1

 

Les oeufs sont pondus soit sur la berge dans la vase, soit incrustés dans des bout de débris végétaux mous. Ils ont à peu près la même forme et la même taille que ceux de la ranatre, mais les filaments à leur extrémité sont au nombre de 5, et non de 2. Ils sont également plus courts. Au bout de quelques semaines ils libèrent de minuscules larves voraces qui vont s'attaquer aux petits habitants de la mare...

 

À n'importe que stade de sa vie cette bestiole est très vorace.

Nepe l3