Notonecta glauca

La Notonecte - Notonecta glauca

Notonecte mare

 

Biologie, moeurs, aspect, etc : La notonecte, élégante bestiole longue d'environ 1,5 cm, est l'un de ces insectes que l'on appelle vulgairement "punaise d'eau", autrement dit "hémiptère aquatique".

 

Ombre fantomatique de la notonecte.

Notonecte 2

 

La notonecte est un insecte très hydrodynamique, doté d'un corps en forme de goutte d'eau, et de deux pattes postérieures de type natatoire, ce qui en fait une excellente nageuse. Les deux premières paires de pattes sont un peu plus courtes. À l'avant on peut observer une tête assez volumineuse, portant deux yeux globuleux énormes de couleur rougeâtre, ainsi qu'un solide rostre. La bestiole, lorsqu'on l'observe dans son élément naturel, arbore globalement une teinte argentée, mais si pour une raison quelconque on vient à sortir la notonecte de l'eau, on pourra alors voir que la bête adulte a les élytres rousses, un écusson noir et le thorax blanchâtre. Cette différence de couleur tient au fait que dans l'eau la notonecte emprisonne l'air grâce à ses poils pour pouvoir respirer.

Les Hétéroptères étant des insectes à métamorphose incomplète, les jeunes ressemblent donc beaucoup aux adultes, mais, ne possédant pas d'aile, leur abdomen est intégralement blanc.

 

Notonecte à l'air libre.

Notonecta glauca 2

 

La notonecte est un insecte aquatique qui évolue dans l'élément liquide la majeure partie de sa vie, excepté lorsque les adultes prennent leur envol pour coloniser de nouveaux points d'eau stagnantes (elles n'apprécient pas les eaux courantes). Cet Hémiptère nage très bien grâce à ses larges pattes natatoires munies de poils pour permettre une meilleure prise à l'eau. Toutefois, la notonecte possède la particularité de nager... sur le dos tête en bas ! À l'instar du gerris, elle utilise la tension superficielle de l'eau pour s'appuyer à l'aide de ses quatres pattes antérieures "sur" l'eau, sauf qu'elle se trouve dans l'eau, et non pas au-dessus. Drôle de position, non ?

 

Jeune.

Notonecta 1

 

Grâce à cette curieuse manière de se tenir, la notonecte peut s'emparer de nombreux insectes malencontreusement tombés à l'eau dont elle fait son ordinaire. La notonecte repère ses victimes grâce à son excellente vue ainsi qu'aux vibrations que produisent les malheureuses bestioles qui se débattent pour tenter d'échapper à la noyade. Elle s'en saisit à l'aide de ses pattes antérieures et leur implante son solide rostre dans le corps pour en aspirer le contenu préalablement liquéfié avec des enzymes digestives. La notonecte s'attaque à de nombreux types de proies, notamment tous les insectes volants tombés à l'eau : mouches, moustiques, abeilles, guêpes, éphémères, libellules et demoiselles, divers Orthoptères, etc...

La notonecte peut à l'occasion s'en prendre aux organismes aquatiques comme les petits têtards, les cloportes d'eau, les corises, les larves en tout genre... et qu'elle attrape de la même manière que décrit précedemment, sauf que la chasse n'est évidemment pas facilitée par la détresse d'insectes se noyant !

 

Notonecte sub-adulte dévorant un criquet.

Notonecta glauca 1

 

En raison de leur pouvoir venimeux, leur piqure peut être douloureuse (j'en ai déjà fait l'expérience !), d'où leur surnom d'"abeille d'eau", mais les notonectes sont totalement innofensives. Au contraire, elles sont même très utiles : les gens cherchent souvent à s'en débarrasser quand elles squattent leur bassin, mais sachez qu'elles raffolent des larves de moustiques !

 

Vue sur le ventre de la notonecte.

Notonecte

 

 

Notonecte et sa proie.

Bete de la mare

×