Qu'est-ce qu'un cafard ?

Qu'est-ce qu'un cafard ?

Oggy et les cafards

 

Les Blattes (aussi appelées plus vulgairement cafards ou cancrelats) sont des insectes terrestres appartenant à l'ordre des Blattodea (blattes et termites) et au super-ordre des Dictyoptères, qui comprend les blattes, les termites et les mantes.

Ceux que l'on trouve dans nos maisons sont des insectes parfaitement adaptés à la survie en milieu extrême : elles ont la forme d'un ovale plus ou moins allongé, ont une petite tête cachée sous le prothorax. Elles ont des ailes plus ou moins longues (bien que certaines soient totalement aptères) et sont dotées, pour la plupart des espèces, de longues antennes ayant pour rôle de se repérer dans l'espace, de trouver de la nourriture, un partenaire sexuel ou un prédateur, ainsi que de longues pattes permettant de courir à une vitesse, qui, proportionellement, pour nous les humains, dépasse largement nos capacités. Ces bêtes sont également capables de se faufiler entre les plus minces interstices pour y trouver refuge : certaines espèces peuvent s'aplatir jusqu'à 1/5ème de leur épaisseur ! (chose que d'ailleurs les chercheurs essaient de reproduire avec plus ou moins de succès pour des robots-sauveteurs capables de se glisser entre les ruines d'un immeuble effondré.)

 

Blatte rouge du Pakistan Blatta lateralis.

Blatte du pakistan

 

Les blattes peuvent se nourrir d'absolument n'importe quoi, matières végétales ou animales fraîches ou corrompues, farine, même de la colle ! Elles peuvent jeûner durant plusieurs semaines.

Ces bêtes sont également ultra-résistantes au radiations nucléaires : elles peuvent supporter des radiations 15 fois plus importantes que celles que pourrait supporter un humain !

Les blattes sont des insectes relativement sociaux, appréciant l'obscurité, qui s'ils en ont l'occasion forment des colonies mais peuvent très bien survivre isolés (leur croissance s'en trouvera juste ralentie). Ces bêtes peuvent être ovipares et pondent une sorte de boîte contenant les oeufs d'où sortiront les bébés cafards ressemblant déjà aux adultes, ou bien ovovivipares, c'est-à-dire que les oeufs incubent et éclosent dans l'abdomen de la mère.

Les cafards sont, pour la plupart (certains disposent de produits toxiques pour éloigner les prédateurs) totalement inoffensifs, mais certaines espèces domestiques véhiculent des agents pathogènes transmissibles à l'homme.

 

Blaptica dubia venant de réaliser sa mue imaginale.

Cafard blanc

 

Bref, vous l'aurez compris, les cafards sont vraiment les super-héros des insectes. Ils sont apparus il y a plus de 335 millions d'années (pour vous donner un ordre d'idée, les premiers Homo sont apparus il y a 2,8 millions d'années), ils ont donc eu tout le temps pour s'adapter. Pas étonnant que l'on ait tant de mal à s'en débarasser ! Mais rassurez-vous : les espèces nuisibles à l'homme ne représentent que moins de 1 % des 4 600 espèces de cafards dans le monde, soit environ une trentaine d'espèces. Ceux-là, c'est ceux que vous connaissez bien : le cliché de l'affreux cafard, une petite bête brun-rouge luisante et glissante...

Mais qu'en est-il des 99 % restant ? Eh bien ceux-ci ne sont pas du tout de la même apparence que ceux de votre cuisine : il s'agit de grandes (jusqu'à un peu moins de 10 cm pour Blaberus giganteus et certaines espèces du genre Gromphadorhina !) bestioles élégantes de couleur ambrée, jaune, verte vivant dans les régions tropicales (bien que certaines espèces de ces blattes "non-domestiques" vivent sous nos latitudes) sous les écorces, dans les arbres, ou bien creusant dans le sol, aimant la chaleur et l'humidité. S'ils ne s'appellaient pas cafards ou blattes, ils ne nous inspireraient pas la même répugnance que leurs cousins des placards.

 

Une blatte Blaptica dubia ante-sub-adulte.

Blaptica

 

L'élevage des blattes est très répandue en terrariophilie. Certains n'utilisent ces bestioles que pour nourrir leurs reptiles (on parle de blattes alimentaires, comme les poulets que l'on élève pour la viande) mais d'autres élèvent ces bêtes pour leur aspect fascinant ou pour leur comportement, comme ils le feraient pour des phasmes, pour le plaisir (il s'agit alors de blattes d'ornements ou de blattes de collections, un peu comme les poules d'ornements).

L'élevage des blattes est à la portée de tous : ce sont, pour la plupart, des insectes necessitant d'un simple bac/aquarium/terrarium avec du susbrat au fond et quelques cachettes. La nourriture ne pose absolument pas problème : elle sera constituée de croquettes humidifiée, de pain, salade, légume, fruit, insectes morts, farines, etc... tout en suivant bien évidemment les préférences alimentaires de l'espèce. La seule principale contrainte est la chaleur, qui se doit d'être assez importante pour le bon développement des blattes. Vous pourrez assurer ce paramètre en mettant le terrarium de vos insectes près d'un radiateur ou bien en plaçant un câble chauffant dans le substrat.

Si vous voulez débuter dans l'élevage de blattes pour le plaisir, bon nombre de candidates s'offrent à vous : Blaptica dubia, Blaberus craniifer, Gromphadorhina portentosa, Panchlora nivea, Archimandrita tessellata, Therea petiveriana, etc..

Le risque de prolifération et d'invasion lors d'une fugue d'une de ces bestioles tropicales dans votre maison est proche de zéro, à moins bien sûr que vous ne la chauffiez en permanence à 25 °C et vous disposiez des bouts de fruits et des croquettes partout dans la maison, sans compter que le cycle de vie des blattes tropicales est relativement long (minimum 3-4 mois).

 

Blattes Gromphadorhina portentosa sur ma main. De grosses bestioles !

Blattes souffleuses géantes

 

 

×