Ranatra linearis

La Ranâtre - Ranatra linearis

Ranatre 1

 

Biologie, moeurs, aspect, etc : La Ranâtre est avant tout un insecte aquatique, de la famille des Hémiptères, c'est à dire des Punaises. Elle appartient à la famille des Nepidae, et elle est avec la Nèpe la seule représentante de ce groupe en France. La Ranâtre est en fait une Nèpe allongé. Avec son corps en forme de losange, cette dernière passe très bien pour une feuille morte, tandis que La Ranâtre est une copie d'un bout de jonc desséché.

La bestiole en question mesure environ 4 cm. Elle est généralement jaunâtre ou brun-noire, mais certains individus ont une livrée rougeâtre très attrayante.

 

Spécimen de couleur rougeâtre. Joli, non ?

Ranatra

 

Vous noterez qu'à l'extrémité de son abdomen il y a une sorte de long filament rigide à peu près aussi long que le corps. Les plus naïfs croiront qu'il s'agit d'un dard qui sert à piquer (D'où son surnom "Scorpion d'eau"), mais ce prétendu dard est en fait ni plus ni moins qu'un tube servant à perçer la surface de l'eau pour permettre à sa propriétaire de respirer.

La Ranâtre sait nager, mais très maladroitement à l'aide d'un mouvement plus ou moins désordonné des pattes médianes et postérieures. Comme la Nèpe, elle se déplace lentement, à "pas" mesurés.

Spécimen couleur jaunâtre.

Ranatre 2

 

Les plus avertis d'entre vous auront remarquez que la bête porte une paire de patte antérieures ravisseuses et de gros yeux globuleux. Pour peu que l'on soit un peu entomophile on se dira : "Tiens, la Ranâtre est donc carnivore...". Tout juste. Dans une position caractéristique (voir les photos ci-dessus), elle attend le passage d'une proie dans les débris flottants de l'étang où elle s'est installée. Car ne vous y trompez pas : Malgré son air placide, la Ranâtre est en fait un redoutable prédateur : dès qu'une proie pas trop grosse passe à sa portée, la Ranâtre projette ses pattes antérieures vers le futur déjeuner. Ce dernier est ensuite coincé entre le fémur et le tibia puis ramené lentement vers le rostre de son bourreau. Celui-ci lui injecte une salive dissolvante qui va liquéfier l'intérieur de la victime. La contenu de la malheureuse bestiole est ensuite aspiré jusqu'à la dernière goutte, et c'est une carapace vide que rejette la Ranâtre.

 

Tête grossi à la loupe d'une Ranâtre morte.

Ranatre tete

 

Les proies de cette charmante bêbête ? A peu près tout ce qui est en mouvement et qui n'est pas trop gros (Vermisseau en tout genre, alevin, larve diverses, petits têtard, Corises et également Gerris qu'elle attrape par une patte et entraîne sous l'eau). Enfin je dis pas trop gros pour les adultes, qui je l'ai remarqué sont moins féroces que les jeunes qui eux n'hésitent pas à s'attaquer à quelque chose de presque aussi gros qu'eux.

 

Pas facile de prendre une photo nette de ce si petit monstre !

Jeune ranatre 2

 

Tiens, puisqu'on parle des jeunes, voyons de quoi ils sortent. La Ranâtre femelle pond d'abord ses oeufs dans les débris flottants de l'étang. Enfin sur la photo suivante, c'est plutôt dans les débris flottant de mon aquarium...

 

Ranatre ponte

 

Une fois que la mère a fini de pondre, regardons de plus près ce qu'elle à laissé derrière elle...

Ranatre oeuf

 

Vous voyez ces filaments ? Et bien à la base de ces filaments, il y a un oeuf que la mère a incrusté avec son oviscapte dans le bout de paille que j'ai eu la gentillesse de disposer dans l'aquarium... Après quelques semaines d'incubation le "Ranâtreau" s'extirpe de son oeuf et commence sa croissance.... ce qui induit tuerie !

 

Voyez le rostre pointu...

Ranatre carnivore 1

 

Elevage : Pas besoin d'un Diplôme en Master d'Elevage en Filière Animale pour élever des Ranâtres. Il vous suffira d'aménager un aquarium en suivant ces conseils. Pour que les femelles puissent pondre, mettez à leur disposition des débris végétaux assez mou comme des bout de paille, par exemple.

Pour la nourriture les Ranâtres adulte et jeunes à des stades avancés ne sont pas difficiles : vers de vase, Cloportes d'eau, petits alevins et têtards, etc... Personnellement j'utilise beaucoup les Cloportes d'eau.

Je vous conseille de séparer les jeunes dans des petits pots style pots à confiture. Ils trouveront plus facilement la nourriture. Vous les nourrirez avec les petits Cloportes d'eau, des petits vers de vase, et aussi des larves et des nymphes de Moustiques.

À table !

Jeune ranatre 1

×